Actualités

 

 

Au cours de mes recherches personnelles, j’ai trouvé cet acte de naissance :

AD 17 en ligne – 2 E 311/452 Rochefort 1897 Naissances

Il s’agit de l’acte de naissance de Germaine, Henriette. Elle est née le 3 juin 1897 à Rochefort (17) de parents inconnus :

[…] Est comparu Honorine Véry épouse Blanleuil, âgé de quarante ans, demeurant à Rochefort, profession de sage femme, laquelle nous a présenté un enfant de sexe féminin qu'elle a déclaré être né le trois de ce mois à neuf heures et demie du matin des œuvres de parents qu'elle n'a pas mission de nommer […]

Néanmoins, dans la marge de cet acte, il est noté une mention intéressante :

« L’enfant dénommé ci-contre a été reconnu par Monsieur Henri Marchesseau, charretier, suivant acte dressé en cette mairie, le neuf juin mil huit cent quatre vingt dix sept. »

 

Regardons ensemble cet acte :

AD 17 en ligne – 2 E 311/452 Rochefort 1897 Naissances

[…] Est comparu Henri Marchesseau, âgé de vingt neuf ans, demeurant à Rochefort, profession de charretier, lequel nous a présenté un enfant de sexe féminin, né en cette commune le trois de ce mois, enregistré en cette mairie, le cinq du dit sur les noms de Germaine Henriette, sur la déclaration de madame Blanleuil, sage femme, qui a dit que cet enfant était issu des œuvres de parents, qu'elle n'avait pas mission de nommer ; Il confirme cette déclaration et reconnait le dit enfant pour le sien […]

C’est curieux ! Un homme reconnait cet enfant mais la mère reste toujours inconnue !

Que s’est-il passé ? Qui est cette mère qui n’a pas reconnu son enfant ?

Menons l’enquête et tentons de répondre à ces questions !

1ère piste : Le mariage de Germaine

 

Germaine s’est mariée le 8 novembre 1915 à Aigrefeuille.

Avec les années, des histoires pourraient se résoudre et la « mère inconnue » pourrait refaire surface…

Malheureusement, la mère est toujours inconnue.

Un indice dans la liste des témoins ?

Les témoins féminins ont l’âge de Germaine.

Allons à l’Evêché de La Rochelle pour consulter l’acte de mariage religieux de Germaine.

Sur celui-ci, nous pourrions obtenir la date de son baptême et trouver peut-être un indice : Le nom de la marraine, par exemple…

L’année de son baptême n’est pas mentionnée…

Tentons de regarder en 1897 : Rien

Les années suivantes ? Rien

L’année de son mariage ? Rien

2e piste : D’autres enfants dans le même cas ?

Consultons les archives de l’Etat Civil de Rochefort pour tenter de retrouver d’autres enfants dans le même cas :

                – En 1899, Henri Frédéric,

                – En 1901, Marcel Abel,

                – En 1904, Fernand Eugène Alfred,

                – En 1906, René.

Tout comme Germaine, ils sont tous les quatre nés de parents inconnus et bénéficient d’une reconnaissance d’Henri Marchesseau quelques jours après.

Or, sur l’acte de naissance de Marcel Abel, en 1901, nous apprenons un détail complémentaire :

Henri Marchesseau habite Pont Neuf à Rochefort.

Qui vit avec Henri Marchesseau ?

Consultons le recensement de population de Rochefort le plus proche de la naissance de Marcel Abel, soit celui de 1906 à l’adresse du Pont Neuf :

AD 17 en ligne – 8 M 2 / 115 – Recensement de population de Rochefort de 1906

 

Au domicile d’Henri, nous retrouvons Germaine, Marcel et Fernand.

Il y a également 2 autres personnes : Victorine DELAFONT et Berthe LOT.

 

Il est noté que Victorine DELAFONT est l’épouse d’Henri et que Berthe LOT est leur fille ???

Mais Berthe LOT ne porte ni le nom de famille d’Henri, ni le nom de famille de Victorine !

Qui sont Victorine Delafont et Berthe Lot ?

Sur le recensement de 1906, il est noté que Victorine est née en 1865 à La Jarne.

Allons voir son acte de naissance :

AD 17 en ligne – 2 E 202/10 La Jarne 1864-1884 Naissances

 

En marge de son acte de naissance, il est indiqué qu’elle a épousé Henri Marchesseau à Aigrefeuille le 4 février 1911.

Pourtant, en 1906, le recensement de population de Rochefort indique bien qu’Henri et Victorine sont mari et femme !

Consultons cet acte de mariage !

AD 17 en ligne – 2 E 3 / 26 Aigrefeuille 1901 – 1917 Mariages

En 1911, au moment de son mariage avec Henri, Victorine est veuve de Joseph Louis Lotte. Ce dernier est décédé à Rochefort, le 31 mars 1910.

Berthe est donc la fille de Victorine et de Joseph Louis LOTTE.

Mais alors en 1906, Victorine vivait avec Henri alors qu’elle était encore mariée avec Joseph !

Mon hypothèse

Victorine se sépare de Joseph et part vivre avec Henri. Ils n’ont pas divorcé.

Par conséquent, si Victorine et Henri ont des enfants, il ne faut pas qu’elle les reconnaisse. Sinon, ils porteraient le nom de Lotte et Henri n’aurait aucun droit sur eux.

Ce qui explique les naissances avec l’unique reconnaissance d’Henri.

Et, comme par hasard, Henri et Victorine se marient 310 jours après le décès de Joseph. Ainsi, ils respectent le délai de « viduité » (fixé par la loi à 300 jours), dans le but d’éviter des problèmes relatifs à la filiation d’éventuels futurs enfants.

Cela ne reste qu’une hypothèse ! On va tenter de trouver des preuves.

Allons aux Archives Départementales !

1ère tentative : Les successions

Suite au décès de Joseph Louis LOTTE, sa succession pourrait nous apporter des précisions sur les dispositions prises lors des derniers instants de sa vie maritale.

Malheureusement, il n’y a pas eu de déclaration de succession.

Même idée pour Victorine et Henri :

Malheureusement, aucune déclaration de succession n’a été rédigée pour Victorine et les archives sont lacunaires pour tenter d’en rechercher une, pour Henri.

2nde tentative : Les actes notariés

A cette époque, la femme mariée n’avait aucune capacité juridique.

Par conséquent, étant toujours mariée avec Joseph, Victorine a surement eu besoin de l’accord de son mari pour divers actes notariés au cours de sa vie, même s’ils ne vivaient plus ensemble…

Effectivement, en parcourant les archives, à la suite de la succession de ses parents, pour une vente de terre en 1908, Victorine a eu besoin de l’accord de son mari :

AD 17 – 4 Q 4 / 1441

« […] 3e Madame Victorine Delafond, sans profession, demeurant à la Pierriere, commune de Saint Laurent de la Prée, épouse de Monsieur Joseph Lhot ou Lotte, demeurant à Rochefort sur Mer. La dite dame agissant en vertu des pouvoirs et autorisations qui lui ont été donnés par son mari, aux termes d’un acte reçu en minute par Maître Jarrousseau, notaire à La Jarrie, prédécesseur immédiat de Maitre Ancelin soussigné, le deux novembre mil huit cent quatre vingt dix neuf […] »

 

Que dit cet acte notarié de 1899 ?

AD 17 – 4 Q 4 / 1441

« […] A comparu Monsieur Joseph Lhot, journalier, demeurant à Rochefort ; Lequel a, par ces présentes, donné pouvoir et autorisation à Madame Victorine Delafond, son épouse, domiciliée avec lui […] »

Conclusion

Malheureusement, nous n’avons pas pu réunir plus de preuve que celles-ci.

Néanmoins, un dernier point, lorsque nous consultons le recensement de population de 1896, soit l’année précédent la naissance de Germaine, on remarque qu’Henri et Victorine habitent au même endroit (au Pont Neuf) mais sont voisins…

AD 17 en ligne - 8 M 2 / 77 - Recensement de population de Rochefort de 1896

 

Nous n’aurons jamais la preuve parfaite que Victorine était bien la mère de Germaine. Mais les éléments trouvés portent vraiment à y croire.

Toutefois, pour Germaine, sa maman ne devait pas être si inconnue que ça…

Qu’en pensez-vous ?

Sources :

– Illustration de l’article :

https://i1.wp.com/www.devinequivientbloguer.fr/wp-content/uploads/2012/02/Lilla-cabot-perry-m%C3%A8re-et-enfant.jpg

– Illustration pour “1ère piste : Le mariage de Germaine” :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Une_noce_chez_le_photographe.jpg

– Illustration pour “2e piste : D’autres enfants dans le même cas ?” :

https://images1.bonhams.com/image?src=Images/live/2006-02/07/7206196-8-1.jpg

– Illustration pour “Qui vit avec Henri Marchesseau ?” :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Deux_femmes_%C3%A0_la_fen%C3%AAtre#/media/Fichier:Bartolo

m%C3%A9_Esteban_Perez_Murillo_014.jpg

– Illustration pour “1ère tentative : Les successions” :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Enterrement#/media/Fichier:Anker_Kinderbegr%C3%A4bnis_1863.jpg

Coralie Verdier

Coralie Verdier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *